Londres, une offre août - Le candidat à la présidence Mohammed ben Sulayem a lancé une initiative mondiale pour améliorer l'éducation, la formation et la recherche au sein des 245 clubs et fédérations des sports automobiles et de la mobilité dans les 146 pays membres de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA).

La nouvelle ‘Université et E-bibliothèque de la FIA’ réunira les membres de la mobilité et du sport automobile pour la première fois, une initiative notable portée par l'équipe de campagne de Ben Sulayem. Cette entreprise fait suite à la récente publication d'un rapport intitulé ‘Diversité & Inclusion dans le sport automobile’ par l'équipe de direction de ben Sulayem et au débat et à la participation des clubs de sports mécaniques et d'automobiles dans le monde.

Fondée sur de nouvelles bourses d'ingénieurs pour les étudiants [en Afrique, Amérique, Moyen-Orient, Europe et Asie] et un programme structuré de stages qualifiants dans le sport et la mobilité pour développer les compétences des clubs membres, l'Université de la FIA a été conçue comme un ‘moteur de connaissances’ qui améliorera et transformera radicalement la représentation et l'éducation. Enfin, l'université et la bibliothèque électronique correspondante permettront aux étudiants d'entamer des cursus dans les secteurs en croissance rapide que sont le sport automobile et la mobilité.

Mohammed ben Sulayem a affirmé : « Nous souhaitons créer une université d'envergure mondiale basée sur la Fédération. La récente Commission Hamilton, le Groupe Formule Un et de nombreux adhérents et clubs prônent un réel changement afin de créer de plus grandes opportunités pour les jeunes d'horizons différents - l'Université FIA constituera une première et considérable étape pour concrétiser cette ambition et faire de la FIA un leader en matière de connaissances ».

Ben Sulayem témoigne du manque d'accès aux cursus universitaires et professionnels dans de nombreuses régions du monde et ajoute : « Le sport automobile est un moteur économique clé, générant plus de 60 Md€ par an, d'après un récent rapport*, et il existe de nombreuses opportunités pour de brillantes carrières dans le domaine. Nous souhaitons rendre ces opportunités plus équitables et plus faciles d'accès quel que soit l'endroit où vous vivez, mais particulièrement dans les régions où l'éducation supérieure dans de tels domaines spécialisés n'est pas aussi accessible. »

Par le biais de cette nouvelle Université FIA étendue, les clubs membres ont déjà manifesté leur enthousiasme et, une fois en place, ils pourront accéder à des programmes d'apprentissage permanents conçus pour les aider à se développer et à attirer de nouveaux talents émergents par le biais de partenariats avec les acteurs de la mobilité, les équipes de Formule Un, les pouvoirs publics, les experts et les universités ainsi qu'à une recherche factuelle substantielle.

L'émirati Ben Sulayem estime que la FIA doit être une Fédération basée sur la connaissance et, pour ce faire, doit investir dans un programme de recherche annuelle conçu pour créer de nouvelles connaissances et utiliser les 100 Md€ que le secteur automobile estime consacrer à la recherche.

Les clubs de la FIA nommeront des membres pour étudier à l'Université de la FIA, dont les thèmes couvriront toutes les formes de sports mécaniques et de mobilité, allant de l'universitaire au professionnel, parmi lesquels :

  • E-apprentissage et formation  
  • Recherche
  • Bourses                                            
  • Formation en sport automobile
  • E-bibliothèque et Archives              
  • Formation à la mobilité
  • Programmes pour les dirigeants                 
  • Plans de développement de talents
  • Formation Médicale et Sécurité                  
  • Ingénierie et support technique

Le projet d'Université FIA est mené conjointement par les candidats à la vice-présidence Robert Reid du Royaume-Uni et Tim Sherman du Canada. Dans une déclaration commune, ils ont affirmé : « Notre campagne est axée sur la recherche d'une plus grande collaboration entre la mobilité et le sport pour le développement des clubs membres de la FIA et ce projet de nouvelle Université FIA jouera un rôle central dans ce processus si nous remportons notre course à la présidence. »

« Nous montons rapidement en puissance car nous œuvrons à un objectif commun pour améliorer la gouvernance de la Fédération et l'Université de la FIA jouera un rôle important pour les responsables élus, le personnel et les clubs membres dans le développement de la connaissance et de l'expertise en la matière » a ajouté l'Espagnol Carmelo San de Barros, candidat à la Présidence du Sénat de la FIA.

Les élections pour mettre en place une nouvelle équipe à la Présidence de la FIA se dérouleront le 17 décembre à Paris, lorsque le Président Jean Todt se retirera après avoir atteint la limite de douze ans de mandat.

Veuillez télécharger et lire : Réunir Sport & Mobilité par la formation ici


More Articles
Mohammed ben Sulayem calls for change and new opportunities at the FIA English

Speaking in Geneva on September 2nd, Mohammed ben Sulayem outlined some of the initiatives he and his fellow candidates for…

Supporting the Hamilton Commission English

 I warmly welcome Lewis Hamilton’s report on improving representation in (UK) motorsport. The Commission he’s established will surely make an important…

Fabiana Ecclestone first woman candidate for Sport VP post English

FIA Presidential candidate Mohammed ben Sulayem is delighted to announce that FabianaEcclestone and Daniel Coen will be standing for the…

Membres de la FIA uniquement

What is your view on the future of the FIA?

Partagez votre vision